Exposition de Lâm Duc Hiên
les Ateliers du jour, 56, quai Jules Chagot 71300 Montceau-les-Mines
du 17 septembre au 17 décembre 2011

Quatre ans après la dernière venue de Lâm Duc Hiên à Montceau, ville d’accueil pour l’artiste qui y a trouvé refuge dans les années soixante-dix, nous sommes heureux d’accueillir aujourd’hui sa nouvelle exposition : «Mékong, histoires d’hommes».

Nous embarquons ici, aux Ateliers du jour, pour un périple longeant le fleuve Mékong, l’un des plus grands du monde, à la rencontre des soixante-dix millions d’habitants qui peuplent son bassin versant. Soixante-dix millions de vies racontées, à travers des portraits, des paysages, des atmosphères, en partant des rives rurales du Laos jusqu’aux hauteurs tibétaines en passant par le Cambodge, le Viet Nam et la Chine. «Mékong, histoires d’hommes», c’est aussi une invitation au respect : respect des hommes et des femmes du bout du monde mais aussi de l’environnement, qui crée les conditions de la vie humaine.

Le travail de l’artiste, que vous allez découvrir tout au long des
quatre-vingts panneaux présentés, n’est donc pas seulement esthétique. Car avec Lâm Duc Hiên, le plaisir des yeux s’accompagne toujours d’une réflexion, devant des photographies qui témoignent, qui interpellent, qui bousculent parfois. Au fond, il est question ici d’humanisme, une valeur essentielle mais menacée dans un monde qui, s’il est régit par une économie globalisée - dont on constate chaque jour les ravages sur les populations les plus faibles ou les moins intégrées au système -, est actuellement mise à mal par le repli sur soi et la méfiance à l’égard de « l’autre ». Pourtant, nous gagnerions à mieux connaitre les cultures lointaines dans toute leur complexité, à développer notre curiosité, à nous ouvrir au monde.

Après plusieurs mois passés au Sénat, l’exposition «Mékong, histoires d’hommes» prend donc place à Montceau jusqu’au mois de décembre. Ouverte à tous les publics, de tout horizon culturel, elle sera également présentée aux écoliers du bassin minier afin que cette action culturelle et éducative profite au plus grand nombre.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une excellente escapade asiatique grâce à cette exposition, exceptionnelle de beauté, de profondeur et d’humanité.

Didier Mathus
Député-maire de Montceau

 

 


 

Affiche Exposition Mékong, histooire d'hommes, Montceaux les mines 2012


Présentation sur les Grilles du parc Abel-Mézières,
12 rue Albert Dalhenne 93400
à St Saint-Ouen
du 13 juin au 5 septembre 2010

La Ville de Saint-Ouen est particulièrement fière d’accueillir la remarquable exposition « Mékong, histoires d’hommes » sur les grilles du Parc Abel-Mézières et d’offrir ainsi aux Audoniens une traversée singulière sur l’un des fleuves les plus mythiques et les plus envoûtants au monde.
Du delta du Viêt Nam jusqu’à sa source au Tibet, le Mékong que nous racontent les images de Lâm Duc Hiên est celui du retour sur la terre natale. Retrouvant après l’exil les sensations et les figures de l’enfance, le photographe croise sur sa route le destin des peuples dont le fleuve constitue le trait d’union. Fruit de quinze années de travail, cette exploration « à hauteur d’homme » célèbre les paysages et rend hommage aux gens du
fleuve. Elle nous conduit aussi à prendre conscience de tout ce qui vit grâce à l’eau et des enjeux liés à la gestion de cette ressource.

Passants ou spectateurs immobiles, nous donnons à notre esprit libre cours, saisis par la qualité artistique et esthétique des prises de vue mais aussi par nos émotions les plus profondes devant ce foisonnement de visages, de pays, de cultures et de rituels si différents.
Riche de ses valeurs de solidarité, d’humanisme et d’ouverture sur le monde,
Saint-Ouen redécouvre ainsi qu’un autre fleuve, non moins mythique, coule ici, flux incessant, cours perpétuel et pourtant si étranger. Du fait de l’industrialisation, la Seine a longtemps tourné le dos à la ville. Une nouvelle relation avec le fleuve se dessine pour l’avenir avec la transformation de l’ancienne zone d’activités des Docks. Dès l’été 2013, c’est un
paysage ouvert sur les berges et sur l’horizon de la Seine qui s’offrira au regard des Audoniens, avec l’ouverture d’un parc de douze hectares d’eau et de verdure.
Ainsi, l’histoire continue. La nôtre, celle de la ville et de la Seine aussi. Là-bas sur le Mékong, Lâm Duc Hiên a retissé la sienne. Parcours intime, son carnet de voyage nous invite à un retour vers notre propre fleuve. C’est ce regard et cette correspondance que nous vous invitons à partager.

Jacqueline Rouillon, Maire, Conseillère générale et la Municipalité

é


 


Présentation sur les Grilles du Jardin du Luxembourg
rue de Médicis, 75006 Paris
du 19 septembre 2009 au 15 janvier 2010

photographie Lâm Duc Hiên

 


Agrandir le plan

infos-legales
Mékong, histoires d'hommes   -   Exposition   -   Photographies   -   Actualités   -    Contacts   -   Partenariat   -   Boutique   -   Infos Légales & Crédits   -   Copyright Lâm Duc Hiên